Pranayama

kundalini-yoga-pranayamaToutes les techniques de pranayama visent généralement à dynamiser, à détendre, ou équilibrer notre corps en allongeant le souffle.

Respirer, c’est être en vie, la façon dont on respire détermine la façon dont on vit. Le fait de mal respirer augmente notre vulnérabilité au stress, avec tout ce que cela peut entraîner comme conséquences. La réponse physiologique du corps au stress est d’augmenter la fréquence respiratoire. Une respiration du haute de la poitrine rapide et superficielle entraîne des tensions chroniques et affaiblit les nerfs, ce qui à terme, peut engendrer une réaction du corps (maladie, dépression etc).

La respiration longue et profonde

La respiration longue et profonde correspond à la respiration naturelle bien développée, utilisant pleinement le corps et le plaçant dans les meilleures dispositions pour un fonctionnement sain. Il s’agit simplement d’inspirer et d’expirer à pleins poumons. On commence par remplir le bas des poumons, en abaissant le diaphragme, ce qui aura pour conséquence de faire sortir le nombril, puis on continue en emplissant la partie médiane des poumons, ce qui écarte les côtes, et on termine enfin, en emplissant le haut des poumons, jusqu’à ce que les clavicules se soulèvent. Puis on expire largement et calmement, en commençant par la partie haute des poumons, puis la poitrine, et enfin, on rentre le nombril pour vider tout l’air.

Effets de la respiration longue et profonde :

  • Elle permet d’être dans son corps et ramène dans l’instant présent, dans ici et maintenant
  • Elle calme et relaxe, dès les premières respirations accomplies en conscience
  • C’est une respiration active qui réharmonise et rééquilibre le cerveau et clarifie notre esprit
  • Elle permet de revitaliser et réajuster le champs magnétique# Elle réduit et prévient la production de toxines dans le corps, elle nettoie le sang
  • Elle stimule la production d’endorphines dans le cerveau, ce qui réduit la tendance à la dépression
  • Elle permet d’augmenter la résistance physique et psychique, met en éveil, en vigilance.
  • Elle aide l’esprit à rester positif et serein, quelle que soit la situation.

La respiration du feu

C’est une respiration rapide (2 à 3 respirations par seconde), puissante et continue dans la mesure où il n’y a pas de pause entre l’inspiration et l’expiration. Lorsque vous expirez, l’air est expulsé par la contraction du nombril et de l’abdomen, vers la colonne vertébrale. Pendant ce mouvement, la région de la poitrine reste détendue. La concentration d’énergie se fait au niveau du nombril. Lorsque vous inspirez, l’abdomen s’étire, le diaphragme descend et l’inspiration semble se faire d’elle-même. La respiration du feu est l’antithèse de la respiration irrégulière et superficielle qui caractérise les états émotionnels accompagnant les pensées négatives.

Effets de la respiration du feu :

  • Elle revitalise immédiatement
  • Elle est très efficace pour nettoyer le sang et contribue à l’élimination des toxines ( des poumons, du sang et des cellules)
  • Elle recentre et apporte force et confiance
  • Elle peut aider à surmonter une dépendance et nous nettoie des effets nocifs de certaines substances (sucre, alcool, tabac, café, drogues).
  • Elle permet une détente profonde

La respiration puissante

En Kundalini yoga, la respiration se fait toujours par le nez, sauf indication contraire pour accompagner des exercices spécifiques. Certaines postures dynamiques demandent que la respiration suive le rythme : nous allons par exemple, tourner le buste à gauche en inspirant, puis tourner le buste à droite en expirant. La respiration suit le rythme du pratiquant, et l’aide à rentrer dans un mouvement fluide, rapide ou lent, dans une énergie de lâcher-prise. Pour mieux concentrer le mental et canaliser l’énergie, vous pouvez faire résonner mentalement le mantra « Sat » sur l’inspir, « Nam » sur l’expir.